top of page

Mon collège zéro biodéchet : le retour en force du compost !

Chronique de Laurent DENNEMONT, un jardinier composteur à l’île de La Réunion


Composter tous les déchets alimentaires d’un collège de plus de 600 élèves à La Réunion, en milieu tropical, c’est possible ! C’est d’ailleurs une obligation réglementaire depuis le 1 er janvier 2023 !

En effet, depuis le début de cette année, l’Union européenne et la règlementation française considèrent les déchets organiques non plus comme des déchets à jeter, mais comme des ressources à valoriser ! Et quand on y réfléchit un peu, cela semble tellement logique : arrêter d’envoyer nos déchets organiques à l’enfouissement, mais les trier et les valoriser sur place, c’est une manière de recycler la matière organique, et de rendre à la nature les nutriments nécessaires aux cycles de la vie !



Le pari du compostage des déchets organiques au collège la Chatoire

Au collège la Chatoire, situé au Tampon, cela fait déjà quelques années que l’établissement s‘est lancé dans une démarche de développement durable pour répondre aux défis majeurs de notre société, tout en proposant aux élèves des activités de sensibilisation aux enjeux de biodiversité, de cycles naturels ou d’alimentation durable.


Cette démarche pédagogique prend la forme d’un jardin en permaculture, associé à un poulailler et un vermicomposteur que les élèves, et notamment les éco-délégués, alimentent chaque jour. Dans la pratique, le potager demande un investissement et un

suivi régulier, un arrosage fréquent en période hivernale et celui-ci épuise rapidement la terre, demandant des apports en fertilisants réguliers. Évidemment, au vu de la démarche écologique, il est hors de question d’y ajouter des engrais chimiques !

Progressivement, l’idée de récupérer les déchets alimentaires de la cantine pour les composter a fait son chemin.



La cité éducative, un levier pour développer des projets pédagogiques innovants !

En 2022, est lancé à l’échelle communale le projet des cités éducatives.

L’objectif est de permettre l’émergence et le financement de projets innovants au sein des établissements scolaires.


L’occasion est trop belle : le collège se lance, avec le soutien d’un maître-composteur, dans une approche d’économie circulaire de tous ses déchets organiques. Le défi à relever est important : comment mettre en place un collège zéro (bio)déchet où tous les éléments organiques de l’établissement sont triés et valorisés sur place : les déchets verts sont broyés pour constituer un paillage idéal pour couvrir et enrichir le sol du potager, quand les déchets alimentaires sont compostés pour produire un fertilisant local et naturel.


En conclusion, " I have a dream : un établissement = un compost"

Aujourd’hui il y a urgence. Pas seulement parce que le compostage est désormais une obligation en vigueur pour les collèges, les lycées et une grande partie de la restauration

collective, mais bien parce que nos poubelles débordent alorsque des solutions existent !

Le compostage, c’est simple, c’est naturel et c’est traditionnel.

Encore faut-il disposer d’un matériel et d’une formation de qualité pour comprendre les enjeux, les techniques et les bonnes pratiques !


Déjà, pour cette année 2023, de beaux projets devraient se concrétiser. Si vous souhaitez en savoir un peu plus pour mettre en place le compostage dans votre établissement, votre restaurant préféré ou votre cantine d’entreprise, n’hésitez plus et contactez-nous !

Comments


bottom of page