top of page

Tout savoir sur le cocotier

Un palmier tropical symbole d’exotisme



Le cocotier (Cocos nucifera L.) est une espèce de palmiers de la famille des Areacaceae. Le cocotier n’est donc pas un arbre, mais bien une plante monocotylédone, c’est-à-dire qu’elle est issue de la germination d’une graine.


« Arbre de vie », « Arbre de la richesse », « Joyau des tropiques »


Les surnoms sont nombreux pour décrire cette espèce, symbole d’exotisme, qui a permis à de nombreuses populations des régions côtières de survivre. En effet, pour ces populations qui n’avaient pas toujours accès à de l’eau potable et qui débarquaient sans ressource sur des terres isolées, le liquide de sa noix, l’eau de coco, représentait un véritable cadeau venu du ciel.



Son origine n’est pas certaine, bien que la majorité des spécialistes penchent pour le sud-est asiatique. Les fruits ayant la capacité de flotter, ils se seraient dispersés par la mer pour atterrir dans de nombreux pays tropicaux où ils auraient pris racine sur les plages, où ils se plaisent particulièrement.

De nombreuses cocoteraies se sont d’ailleurs constituées à partir d’un ou deux fruits apportés par la mer, et qui ont réussi à se fixer sur une île.


À La Réunion, c’est un fruit emblématique de l’île, appelé familièrement « coco » ou « pied coco ». Son fruit, le coco est toujours présent sur les marchés de l’île, notamment à Saint-Paul, une commune qui possède un environnement particulièrement propice à la pousse du cocotier. C’est d’ailleurs pour cela qu’on y organise généralement la fête du coco.



Le cocotier est un palmier tropical, qui a besoin d'une température annuelle moyenne d'au moins 20 °C et d’une hygrométrie élevée pour croître et fructifier. Le cocotier est formé d'un stipe (ou faux-tronc) surmonté d'une large couronne de feuilles. Il peut

mesurer jusqu'à 40 m de haut.


Il peut mesurer jusqu'à 40 m de haut.


Le cocotier est monoïque et produit des inflorescences avec des fleurs femelles et des fleurs mâles. Il peut donc se féconder lui-même. L’inflorescence se développe en un régime chargé de noix de coco. En moyenne, les cocotiers produisent des fruits au bout de 6 ans et pendant 70 ans.



La récolte se fait environ tous les deux mois, un cocotier donnant en moyenne 150 à 200 noix de coco par an. Le cocotier pousse dans de nombreuses zones mais préfère les ambiances humides. Il se plaît dans les sols sableux et supporte très bien le bord de mer. Il affectionne le plein soleil et résiste aux embruns et aux cyclones.


Le cocotier apporte de la « richesse » à son propriétaire. Tout est utilisable sur le cocotier : son bois sert à la construction, ses feuilles recouvrent les cabanes, les fibres sont utilisées dans la fabrication artisanale (paniers, nattes, cordages…), son fruit est

comestible : la pulpe se mange et l’eau nous rafraîchit, l’huile est utilisée à des fins cosmétiques… et son chou peut remplacer le célèbre cœur de palmier.



Pourquoi planter un cocotier dans son jardin ? ( la suite du dossier en page 43, du numéro de Mars 2023 de Jardin Réunion Magazine)


Pour en savoir plus, à découvrir sans plus attendre à Saint Leu : La Maison du Coco

Comentarios


bottom of page