top of page

Sauvegarde des derniers pieds de bois endémiques des bas de Mafate



Il existe encore dans les bas de Mafate quelques vieux pieds de Benjoins (Terminalia bentzoe subsp. bentzoe), Bois de lait (Tabernaemontana persicariifolia), Bois de chenille (Volkameria heterophylla) et Lataniers rouges (Latania lontaroides). Ces individus sont bien souvent solitaires dans un environnement complètement transformé par quelques espèces exotiques envahissantes comme la Liane papillon (Hiptage benghalensis), limitant fortement leur chance de survie à long terme.



Dans le cadre du Plan National d’Actions en faveur des espèces ligneuses des reliques de la bande adlittorale xérophile, piloté par le Conservatoire Botanique National de

Mascarin, une action est donc dédiée à la sauvegarde de ces plantes rares et patrimoniales. Un projet en cours de mise en œuvre en collaboration avec l’Office National des Forêts (ONF), le Parc national de la Réunion avec le soutien financier de l’État et de l’Europe à travers le plan France relance, vise donc à :

  • Réaliser un état des lieux en forêt des derniers pieds vivant dans les bas de Mafate;

  • Dégager les espèces exotiques, notamment la Liane papillon étouffant et limitant la fructification de certains semenciers;

  • Récolter un maximum de pieds en fruits en milieu naturel afin de maximiser la diversité du stock de semences en banque de semences, et produire des plants pour les arboretums;

  • Produire des plants de Benjoins pour les réintroduire, notamment dans les îlets d’Aurère et Cayenne à Mafate sur des sites gérés par l’ONF.


Comments


bottom of page